Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 23/02/2020] --- GREAT NEWS: I'm back !

25 avril 2020

Le con qu'ombre masqué

Recule toi un peu de ton écran, je vais crier: J'EN AI MARRRRRREEEEEEEE.

Je suis fatigué de ces histoires de masques: Il faut du tissu, pas du tissu, des spéciaux, des pas spéciaux, des jetables, des pas jetables, c'est efficace, c'est inefficace, c'est obligatoire, c'est pas obligatoire.

SSSSSTTTOOOOPPPPPEEEEUUUUUU

masque

Ça y'est. Tu peux revenir. Je vais tenter de ne plus crier.

Ma position (à part d'être assise dans mon canapé à écrire des conneries), c'est que je n'en porterais pas, aussi longtemps que je le pourrais et que je ne me ferais pas lapider, nu (quoi que c'est tentant) en place public, parce que je suis un des rares à ne pas en porter.

Symboliquement, on tente de bâillonner la population en plus de la terrer dans la peur. Ça te parle ça ou pas ?

Je ne dis pas qu'il ne faille rien faire. Bien sur. Je dis juste que, si on est raisonnable et qu'on respecte les fameuses distances sociales (ces mots sont effrayants) et surtout qu'on respecte, l'autre tout simplement, il y a peut de risque de se filer le truc de père en fils (il parait que ça marche aussi de mère en fille, de père en mère, de fille en fils, etc.). 

Le masque est devenu le must have (t'as vu comme je parle?). Le truc incontournable qu'il faut acheter à tout prix (mots choisis)On parle, en ce moment, de masque éphémère à 5€. C'est un truc de fou. A la limite, tu prends un billet de 5€, t'ajoutes deux élastoques et tu te le colle sur la mouille.... trois, quatre heures et tu le jettes.

Et pis tu sais? Chu un peu écolo à tendance zéro déchet. Tu me vois venir? Je ne sais pas chez toi, si tu habites en ville, mais des masques, t'as qu'a te baisser pour en ramasser. J'imagine pas les dégâts que ça va faire ces milliards d'accessoire de mode à l'abandon.

Tentons de raison gardée. Ce midi, aux infos (oui. Je sais. Je ne devrais pas les regarder), on parle d'installer des igloos en plexiglas sur les plages. ÉÉÉÉÉÉHHHHHH OOOOHHHHHH. MAIS ÇA VA PAS NNNOOOONNN!!!?????? (Oups. Pardon pour tes oreilles. Ça m'a échappé).

C'est qui le con? T'as vu l'ombre?
En tout cas, on sait ou trouver les masques.

Prends soin de toi.

Posté par Thygo à 19:29 - Les Colères - Commentaires [ 2] - Permalien [ #]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Le con qu'ombre masqué

  • Et oui, j'en avais déjà parlé du bilan écologique de ces fameux masques ! On va étouffer sous un tas de masques ! masque, pas masque ? C'est surtout parce qu'il n'y en a pas qu'on nous dit pas masque.
    Euh....ben moi, ça sera masque le 11 mai parce que les gestes barrière ben je ne crois pas que mes élèves de 4 et 5 ans seront capables de les respecter, eux ! Et ce sera masque en tissu cousu de mes petites mains parce que ça serait vraiment étonnant qu'on arrive à nous en fournir suffisamment pour toutes les écoles de France, non ?

    Posté par Vi revolte, 26 avril 2020 à 14:59 | | Répondre
  • Tout à fait d'accord ! Ras le bol de cette histoire de masques. Heureusement que je n'habite pas en ville, donc pas de transports en commun.
    Et puis, si c'est obligatoire, je ressortirai un masque de Carnaval, un Mickey ou une Piggy... puisque tout est accepté, je crois, pourvu qu'on ait le bec cloué.
    En tout cas, c'est pas bon pour l'industrie du rouge à lèvres. Les belles lèvres pulpeuses n'ont plus la cote !

    Posté par Aube03, 26 avril 2020 à 21:29 | | Répondre
Nouveau commentaire