Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 23/02/2020] --- GREAT NEWS: I'm back !

15 mars 2020

Conoravirus et pensées négatives

Ce matin, j'ai fait comme toi: Je suis allé voter.
Comment ça tu n'y es pas allé? mmm?
Heureusement, en France, nous avons le choix et c'est pas moi qui  vais te jeter la pierre. C'est toujours un exercice compliqué pour moi. Mais c'est fait.

En chemin, j'ai croisé deux trois personnes (Je suis une figure du quartier. Éh ouai).
La conversation: Le virus.

Discours avec une mine abattue, emprunt, de catastrophisme. Certes. L'heure est grave. A répandre ce genre de discours, on alimente le mal être. On se complaît dans la fange. J'ai une idée noir. Je diffuse mon idée noir à l'entourage. L'entourage a des idées noirs et le diffuse à son entourage. Même processus que le fameux virus. Ben on fait comment pour sortir la tête?

Accessoirement, l'énergéticien que je suis devenu, t'informe qu'en faisant ça, tu fais tomber ton taux vibratoire. Le taux vibratoire c'est ta température énergétique pour ultra simplifier. A l'inverse de la température corporelle, plus ton taux vibratoire est faible, plus tu es vulnérable à la maladie. Ça vaut donc le coup de tenter de le garder à flot. 

Moi je tente de garder la tête hors de l'eau. D'apporter du positif. De la lumière. Ne pas sombrer. (Mais comme ça fait prétentieux quand je relie ce que  j'ai écrit. J'te jure. Le mec, il ne se sent plus pisser quoi). Mais au fond de moi, je n'ai pas envie de sombrer. Alors, je tente d'apporter du bien au gens qui me parlent de cette saloperie (enfin c'est ce que je crois). De rompre le cercle. De donner le sourire. Cette posture n'est pas forcée. Elle est devenue naturelle ces quatre dernières années (Et sinon, l'es ch'villes? Ça va comment?). Évidemment que ça me met à l'abris de rien. Mais c'est plus confortable pour moi.

Assis toi. Respire, on monte d'un cran : Pour terminer et te foutre la paix avec mes histoires sans intérêts, je pense que ce qui se passe aujourd'hui n'est pas anodin. Que ça vient bousculer le quotidien; l'humain. Ça nous ramène à notre condition de petit. Petit rien qui détruisons tout. Et si c'était une claque derrière la tête, envoyée par l'univers. Genre: "Éh oh. T'arrête maint'nant. T'as assez fait d'conneries. Change de ton ou je t'en mets une autre!?".

Je sais c'que tu penses: T'es en train d'lacher la rampe mon gars, là! 
Je ne me considère pas plus fou que tous ces gens qui dévalisent les zombilandes pour un bout de pq (tu sais qu'il y a d'autre moyen de se torcher l'fion?) ou un paquet d'pates (alimentation équilibrante au demeurant. J'ai failli écirir demeuré, mais j'ai pas osé).

Je dis souvent que je n'aime pas l'humain. Ça s'amplifie. Mais j'aime l'individue. Seul. Parce que dans ce troupeau d'humains (dont je fais parti intégrante), il y en a des beaux. J'en ai croisé un couple de spécimen, la semaine dernière. Ça nous (Madame Fredo et moi) a fait le plus grand bien. Eux, savent casser le cercle. Merci.

Posté par Thygo à 11:50 - Les Colères - Commentaires [ 2] - Permalien [ #]
Tags : , ,

Commentaires sur Conoravirus et pensées négatives

  • Je vais poursuivre les idées noires : me suis inscrite a ta newsletter, et j'ai pas reçu de mail m'annonçant ta prose !!! (même pas en spam)...
    En tout cas, voter aussi, pour moi et pour une procuration. Avec mes 3 vecteurs de virus ... Alors les plus jeunes sont restés dehors à faire dodo dans la poussette, et le plus vieux, qui a du mal à comprendre qu'il faut tousser dans son coude, avec une joli masque cousu pour l'occasion (et donc moi aussi, pour montrer l'exemple... le ridicule ne tue pas, les virus si!)

    Posté par Nostradamiss, 15 mars 2020 à 17:39 | | Répondre
  • Il fait du bien ton message, merci !
    Je suis allée voter moi aussi, faut dire que les risques étaient limités chez moi vu que le village ne compte que 459 habitants, il n'y a eu que 169 votants sur la journée, je n'ai rencontré que deux personnes et nous avons respecté les distances, tout était bien organisé dans le bureau de vote.
    Par contre ce midi j'avais quelques courses à faire mais quand j'ai vu la taille des caddies qui sortaient et le nombre de voiitures sur le parking et bien je suis rentrée chez moi, j'irai un autre jour..

    Posté par Vi revolte, 16 mars 2020 à 14:42 | | Répondre
Nouveau commentaire