Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 23/02/2020] --- GREAT NEWS: I'm back !

05 avril 2007

Aude à une cycliste

Mademoiselle, le vélo vous va si bien que j’en perds les pédales.
En voyant s’agiter vos jambes, mon cœur s’emballe.

Jamais je n’ai vu rouler un être avec une telle grâce.
Vous êtes une fleur perdue au milieu des carcasses.

Toutes ces autos sont si ternes et si vulgaires.
Votre beauté m’enivre, vous êtes belle et légère.

Le buste en avant et les cheveux dans le vent,
Vous êtes celle dont je rêve depuis si longtemps.

Mademoiselle, permettez-moi de vous accompagner ;
Fuyons ensemble ces automobilistes résignés.

Laissons-les s’énerver dans les embouteillages,
Et jalouser notre liberté au passage.

Eloignons-nous de ces grandes artères austères,
Et faufilons-nous dans les ruelles pleines de mystère.

Je vous ferai découvrir ma face sibylline
Et vous apprendrai à jouer de la guidoline.

Mademoiselle, le vélo vous va si bien que j’en suis tombé du mien.


Merci ZigZag pour m'avoir permis de publier ce joli poème,
à Natalyon pour avoir retrouvé la source,
et Denis CHEYNET pour l'avoir écrit.

Posté par Thygo à 12:14 - Vélotaf - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires sur Aude à une cycliste

Nouveau commentaire