Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus écologique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 07/04/2016] --- RACINES: Elle s'en est allée en novembre 2016 et je ne m'y fais pas. -- DIPLÔME: En route pour être apprenti géobiologue en mai et maitre Reiki en juillet. ---

23 mai 2017

Ma femme

Et là tu te dis: "Ouai... c'est bon...
le gars il va nous faire l'éloge de Madame Fredo."
On la connait la chanson.

Et c'est là que tu te gourres bien comme il faut.
Ici, je vais te parler d'un des fruits de l'arbre que je suis: Ma fille.

Et là tu vas rajouter: "Mais il mélange tout le gars!!!"

T'es vraiment pas futé aujourd'hui.

Ma fille n'est pas ma femme comme on l'entend dans la vie courante.
Je veux parlé de la féminité qu'elle m'apporte au quotidien.
Ce côté dont nous avons tous besoin, nous les gars.
Je suis son père, il n'y a pas d'égarement dans mes propos.

Dans ma vie, ce sont les femmes qui m'ont fait évolué.
Et celle-là, est la plus importantes dans mon cheminement.
(C'est Madame Fredo qui va me voler dans les plumes.) 

Cette môme a fait de moi ce que je suis aujourd'hui.
Ce que je suis aujourd'hui me plait.
C'est compliqué de te faire le tour de ce que je suis.
Et puis c'est vachement prétentieux.
Retiens que je suis en accord avec moi.
C'est pas rien.

En tout cas, par la force des choses elle a ouvert ma spiritualité.
Elle m'a poussé sur des chemins que je ne pensais pas fouler un jour.

Elle a fini par faire de moi un mec plutôt paisible qui croit en la vie.
Elle m'a donné la possibilité de faire le bien autour de moi.
D'avoir confiance en moi.

Elle n'y est pour rien.
Enfin si.
Elle est elle.
Elle qui se cherche et qui souffre depuis tant d'année.
Elle, n'a pas encore trouvé la clé.

Elle m'a donné toute son énergie pour
que je grandisse enfin et que je me trouve.
A son détriment sans doute.

J'ai confiance en elle.
Et je gage qu'elle n'ait pas terminé de me pousser dans les cordes.

Évidemment, en écrivant ceci,
je n'oublie pas le premier fruit de l'arbre (Mon néné :) ).
Celui-ci me prépare un futur proche
qui va sans doute me pousser encore au delà de mes limites.
Vivement.

Je t'aime ma fille.
Je t'aime mon fils. 
Merci à tous les deux d'être ce que vous êtes.

 

Posté par Thygo à 06:37 - Le fil de l'eau - Commentaires [ 2] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires sur Ma femme

    Tu aurais pu aussi titrer : "Mon gourou".

    Posté par Cristophe, 23 mai 2017 à 11:38 | | Répondre
  • ben, si c'est pas une belle déclaration d'amour filial !
    ça fait bien plaisir à lire !
    Et je comprend ce que tu écris car moi-même si j'en suis arrivée là où je suis c'est bien grâce à mes deux enfants. la première m'a fait réaliser à ses dépends qu'il fallait que je me bouge si je voulais profiter d'elle encore longtemps, connaitre son copain et plus si la vie le veut; mon deuxième m'a sauvée d'une dépression certaine et d'un dégoût certain de la vie. deux bons coups de pieds aux fesses pour rebondir et évoluer ! merci ! ça fait pas de mal !

    Posté par Vi revolte, 23 mai 2017 à 19:22 | | Répondre
Nouveau commentaire