Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 05/04/2018] --- MINIBOITE: TerraCiel existe depuis le debut de l'année (clique là pour en savoir plus). C'est ma miniboite officiel --- Le fil de l'eau change d'orientation. Il devient un peu plus "perché", mais avec les pieds sur terre quand même

04 septembre 2014

Trouveur de nid

Si t'en as raté un bout....

Rappelle-toi. 
Dans ma dernière note, je t'ai laissé à l'apéro.
Mais si.
Va voir, je t'attends.

L'apéro pris, le repas terminé,
le café et son pousse consommés,
nous voilà parti pour un tour de quartier,
avec ces bons amis, nés dans les quartiers qui nous intéressent.

Nous avons passé l'aprés midi le nez en l'air à faire
des plans sur la même comète que le matin.
D'ailleur, à trop faire de plan,
il était toute grabouillée, la pauvresse.

Ce fut un bon moment.

En fin d'après midi, nous nous séparons sur le trottoir.
Je prends Madame Fredo par la main
(c'est juste pour faire genre hein)
et nous rentrons.

Quant tout à coup, me voila en arrêt:
Le nez bien droit, une patte levé, la queue tendue.

Mais c'est bien sur.
Enfin!
Au bout de plus d'une vingtaine d'années dans ce quartier,
je remarque une petite propriété de deux immeubles de taille raisonnable.

Je rentre seul dans la propriété, Madame Fredo n'y croit plus
et voit son canapé rouge sur écran géant.

J'ouvre grand mes yeux en espérant
trouver une pancarte posé sur un balcon.
Je sens que quelque chose peut se passer ici.

Re-Arrêt avec tout ce qui va avec.

Une pancarte. Un quatrième étage.
Je siffle ma bergère.

La voilà qui rapplique ventre à terre.
C'est qui le taulier?

Je lui montre la pancarte.
Elle dit que ça serait pas mal ici, mais...

Et voilà. 
La femme castratrice.
Je me voyais déjà ici avec elle, fumant la pipe sur ce banc
en zieutant mes insuportables petits enfants courir partout en hurlant.
Sales momes.

Ma partenaire
(c'est comme ça qu'on s'appelle officiellement quand on est pacsé)
indique que le balcon est en vis-à-vis avec
le balcon du voisin et que, vraiment, non, c'est pas possible.

Déçu. La queue (Encore!!!) entre les jambes,
je rebrousse chemin.

Mais j'ai ma petite idée.
Je ne rebrousse pas chemin comme ça.
Je fais le tour de la propriété et....

MAIS OUIIIIIIIIII!!!!

Il y a une autre pancarte. Là.
Tu vois????
Mais si. Là !!
Sur la photo!!
Derrière le sapin:

WP_20140706_006

 

Je frétille d'ou tu sais.

Nous sommes d'accord.
Là, ça serait pas mal.
Nos coeurs ont accéléré ensemble.
Étrange et exquise sensation.

Et si c'était là, la suite de notre aventure ??

A suivre...

La suite, c'est par là...

Posté par Thygo à 13:22 - Bien être - Commentaires [ 8] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

Commentaires sur Trouveur de nid

    Heureusement qu'il y a un panneau sinon on ne distinguerait pas le balcon des autres balcons. d

    Posté par Cristophe, 05 septembre 2014 à 11:37 | | Répondre
  • Tu crois qu'on peut toucher le sapin de votre futur balcon ? OUais, je sais c'est n'importe quoi !
    Vivement

    Posté par emfantelle, 05 septembre 2014 à 23:18 | | Répondre
  • @Emfantelle, j'aime beaucoup cette image en tout cas. Il n'est pas dit que je n'y pense pas par la suite.

    Posté par Thygo, 07 septembre 2014 à 16:19 | | Répondre
    • Yes, si t'achètes ce logement, le matin quand tu regarderas par la fenêtre tu penseras à moi à cause du sapin ! hi! hi! hi!
      Vivement

      Posté par emfantelle, 07 septembre 2014 à 17:49 | | Répondre
  • bon, ça fait un moment que j'attends la suite...
    j'ai du mal à t'imaginer acheter un appartement... non? je te verrais mieux dans un habitat collectif... j'ai même recherché dans tes anciennes notes, t'en avais parlé? le 3 mai de l'année dernière tu t'interrogeais...
    alors tu veux/vous voulez vraiment continuer à vivre dans un appartement? ou tu nous fais une blague?

    Posté par ema, 22 septembre 2014 à 11:24 | | Répondre
    • C'est une blague évidemment !

      Posté par Cristophe, 22 septembre 2014 à 11:26 | | Répondre
  • Je n'ai pas eu le courage de me tourner vers ce genre d'habitat. Au fond, je ne suis pas un marginal. Je reste quelqu'un de très banal avec quelques lubies rigolotes. Me voilà contraint d'écrire la suite. Quelque part, ça fait plaisir à lire.

    Posté par Thygo, 22 septembre 2014 à 13:41 | | Répondre
    • alors Cristophe dit que c'est une blague et toi que t'es finalement banal...
      allez donne-nous des détails!
      si j'ai bien compris que tu n'as pas eu le courage de vivre dans un habitat collectif, je comprends tout à fait! nous avons eu une proposition vers ce genre d'habitat... et on a pas eu le courage non plus... mis à part que c'était un peu loin de nos boulots... on a quand même envie d'être chez nous, sans avoir à partager un repas par semaine (au moins!) avec les voisins! on veut bien manger avec les voisins, mais quand on a envie!
      enfin bref...
      raconte!

      Posté par ema, 22 septembre 2014 à 17:53 | | Répondre
Nouveau commentaire