Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 05/04/2018] --- MINIBOITE: TerraCiel existe depuis le debut de l'année (clique là pour en savoir plus). C'est ma miniboite officiel --- Le fil de l'eau change d'orientation. Il devient un peu plus "perché", mais avec les pieds sur terre quand même

12 mars 2013

Les chroniques de Flèzz bleue: J'me suis fait cramer par un suppo bleu.

C'est la suite de cette note, vue par l'autre protagoniste,
inspirée du commentaire de Sev.

Voilà quelques temps que je me suis fait retirer mon permis de conduire.
Je ne vous dirais pas pourquoi, au risque que vous me preniez pour un alcoolique.

Il n'empèche qu'il faut bien aller bosser pour payer son pain.... son vin
(ben ouai, y'a pas de fumée sans feu)
et son boursin
(ça serait bon pour Jane Birkin ça).

Aujourd'hui, j'emprunte le scooter de mon glandeur de fils.
(Six mois qui fout rien celui là. Feignant comme sa mère.)
C'est là que je me dis qu'il n'est pas difficile le fiston: 
Le scooter qu'on lui a acheté, une misère, d'occasion n'avance rien.
J'ai beau mettre la poignée dans le coin,
je me traine et ça fait un bruit du feu de dieu.
En même temps, pour aujourd'hui, c'est bien que je n'avance pas trop vite.
J'ai mal au cheveux. Je suis courbaturé du foot d'hier avec les potes.
Je ne comprends pas. J'étais remplacant, et je n'ai pas joué.
Par contre, c'est vrai que, pour la troisième mi temps, j'étais capitaine.

Bref. Il fait froid, je me traine,
j'ai la tête dans le fion,
j'ai déjà manqué de me vautrer dix fois.

Me voilà sur un faux plat descendant.
Il se traine ce pu**** de machin.
Il est pas exigeant le fiston.

Je ronge mon frein et je tente de conserver mon restant de dignité.
Voilà que tout d'un coup, débarque un énorme machin bleu.
Ça ressemble à rien cette affaire là.
Mais c'est quoi!!??

J'ai rien vu venir, vu que je ne regarde jamais dans mes retros,
et que l'engin ne fait pas un bruit...

P***. Je rêve!!!
J'ai cru voir un mec pédalant dans un gros suppositoire bleu.
Promis. Demain j'arrête de boire.

Posté par Thygo à 14:28 - Vélotaf - Commentaires [ 2] - Permalien [ #]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Les chroniques de Flèzz bleue: J'me suis fait cramer par un suppo bleu.

  • J'aime beaucoup ta version retravaillée !!!
    vive l'écriture collaborative

    Posté par Sev, 12 mars 2013 à 19:12 | | Répondre
  • mdr !! pas mal !!

    Posté par maevina, 13 mars 2013 à 10:18 | | Répondre
Nouveau commentaire