Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 07/04/2021] --- Tout va bien, on coule normalement ---

21 novembre 2012

Restons branché

Décidemment. Je ne suis plus maitre du fil de l'eau.
Les pressions extérieures font qu'on m'impose presque les sujets de notes.
Cette note, au même titre que la précédente est un sujet imposé.
Comme je suis un homme charmant (si si),
je m'y plie avec plaisir bien entendu.

La prison dorée qu'est la merveilleuse société qui m'emploie
pour des taches, plus ennuyeuses les unes que les autres,
en échange de sommes rocambolesques
(Tiens!! C'est un mot que je n'ai encore jamais utilisé celui-là.) ,
met à notre gracieuse disposition, une voiture électrique.

C'est pas beau ça ?

Afin de savoir de quoi que j'cause quand je dénigre tout ce qui possède un moteur,
même électrique, j'ai décidé de faire un essai de la chose.

Ça sent le lobbies automobiles que ne sait plus quoi faire pour garder ses parts de marché.
On y va, mais pas trop quand même.
On a du stock nous.
Il faut les écouler nos autokipu et fabriquer d'autre pompe à fric,
afin d'emprisonner encore plus nos pigeons clients,
avec des techniques très propriétaire.
Un peu comme les produits à la pomme dont raffolent la majorité d'entre vous.

J'arrête de baver et je vous explique.
Nous voilà a bord du véhicule.
Le compteur est rigolo.

WP_001126

Le gros rond central est une espèce de compte tour.
Quand on accélère, l'aiguille rouge passe dans le vert (conduite économique)
puis le blanc si tu veux rouler un peu fort.
La partie bleue, c'est quand tu te sers du frein moteur.
Ca semble recharger un peu la batterie.

C'est très ludique à conduire.
J'aurais du faire une photo du levier de vitesse.
C'est comme une voiture automatique.
Une position parking, une marche arrière, un point mort et ......
... ben oui hein, une marche avant.
Le gros piège ce sont les deux pédales au lieu de trois
et l'inutilité de passer les vitesses pour rouler.
Les premiers temps, tu cherches à embrayer avec ton pied gauche.
En fait, tu tombes direct sur la pédale de frein.
Je ne sais pas si tu as déjà tenté de freiner avec le pied gauche....
... t'appuies comme un demeuré sur la pédale de frein,
tu ne t'y attends pas et tu te pètes la tête dans le par brise.

Ça te fait rire ça??

Aller. On prend la route.
On est en auto-tamponeuse.
Une fois la marche avant enclanchée, tu glisses sans bruit sur la route
et tu ne t'occupes de rien d'autre que des deux pédales et du volant.
C'est une sensation très agréable.
Nous voilà au premier feu.
Euh?? On fait comment pour s'arrêter?
J'ai pas d'embrayage.

J'arrive au stop.
Je freine doucement.
Et la voiture s'immobilise sans bruit et sans rien d'autre à faire.
Rien à droite. Rien à gauche.
On y va.
Une pression sur la pédale d'accélérateur et c'est parti.
C'est très étrange et très amusant.

 ion

Ce matin, un petit coup de périf Lyonnais pour aller bosser.
J'ai planté deux trois accélérations, pour voir.
Et ben ça pousse c't'affaire.
Je n'ai pas dépassé le cent kilomètres à l'heure.
Je ne sais pas jusqu'ou on peut aller, mais là n'est pas la question pour
un déplacement urbain et pour quelqu'un qui ne dépasse
que très rarement le cinquante kilomètre heure en vélomobile.

Je rends la bête avec le sourire.
L'expérience est très convaincante.
Je me suis surpris à imaginer une ville peuplée que de voiture électrique.
On déporterait la pollution dans les campagnes (chacun son tour),
et les villes deviendraient respirables et moins bruyante, voir vivable au final.

Il faut juste être capable de lâcher trente mille euros,
pour l'achat d'une petite voiture inconfortable, très plastoque et qui n'est capable
de ne parcourir qu'un peu plus d'une centaine de kilomètres sans recharge.

Ce genre de voiture avec un moteur thermique doit avoisiner les dix mille euros à tout casser.
Je ne sais même pas si les batteries sont comprises à ce prix là.
J'imagine qu'il faut balancer une somme d'argent mensuelle
pour l'achat et l'entretien des dites batteries.

Décidemment, le monde de l'automobile m'apporte de plus en plus d'interrogation.

Posté par Thygo à 13:10 - Econologie - Commentaires [ 29] - Permalien [ #]
Tags : ,

Commentaires sur Restons branché

  • Le prix

    Petite explication sur le prix, tu n'est pas sans savoir que la recherche développement coûte très cher, plus le produit vieilli par la suite plus le prix descend. Mais il faut prendre en compte le prix de la batterie interne, faite en grande partie de ... Lithium, (comme nos chers téléphones portables au final) qui est un matériau assez cher.
    Ce genre de voiture diminuera de prix dans les 5 à 10 ans de toute manière quand on voie le prix de l'essence, la question financière ne se posera plus d'ici quelques temps, le seul bémol reste que je crois (je ne suis pas sur) que ces batteries sont extrêmement polluantes à la fois à fabriquer et à recycler par la suite. Une petite étude sur le sujet ne serait pas de trop !

    Posté par le cigogneau, 22 novembre 2012 à 18:16 | | Répondre
  • PIs, pour les alimenter ces batteries, il faut de l'électricité et si cette électricité est fabriquée par nos superbes centrales nucléaires superpolluantes ben moi je dis bof, bof ! A quand la voiture solaire autonome ?

    Posté par vivement, 22 novembre 2012 à 23:35 | | Répondre
  • @Le cigogneau: Rien ne remplace la propulsion humaine en terme d'écologie. La voiture électrique est loin d'être la solution ultime, mais c'est agréable à conduire.

    @Vivement: La voiture autonome n’intéresse pas les financier. J'ai vu des collègues vélomobiliste qui avait couplé des panneaux solaire (loin d'être anodin pour la planète, en terme de fabrication et de destruction) avec leur batteries (ben oui. Il faut des batteries avec le solaire) ça leur permet d'avoir une belle assistance sur tout leur trajet. On y est presque.

    Posté par Thygo, 23 novembre 2012 à 08:26 | | Répondre
  • A propos de la voiture solaire

    @Vivement: Avez-vous fait le calcul de la surface de panneaux solaires nécessaire pour avoir une puissance correcte pour une voiture ??? (disons une puissance à peu près équivalente à celle des voitures thermiques actuelles)...
    Je vous en prie, faisons le ensemble... c'est assez simple.
    1m² de panneau solaire délivre, lorsqu'il est bien éclairé, environ 100W. Donc il faut environ 7m² de panneaux pour faire un 1cv (cv physique, pas fiscal hein... 1cv = 736W). 7m², c'est à peu près ce qu'on peut, au mieux, espérer mettre sur une voiture (et encore, je suis gentil, très gentil)
    Une voiture thermique actuelle fait (au minimum) 50cv donc
    Si les panneaux sont bien placés (en plein soleil, incidence normale, etc, c'est à dire le cas le plus favorable jamais atteint), ils peuvent, en 1 année, fournir à peu près 2000h de puissance crête (les 100W/m²).
    Donc en 1 an, vos 7 m² de panneau donne 2000 cv.h environ soit environ de quoi utiliser votre voiture 40h par an... (puisqu'il faut 50cv pour la faire avancer).
    Et encore, je suis très gentil partout: si c'est que 3m² efficace qu'on peut mettre sur le toit de la-dite voiture, ça ne fait plus que 20h. Si on compte le rendement de charge/décharge des inévitables batteries (sinon, vous n'avancez qu'à quelques km/h, uniquement quand il fait beau, de jour, et pas sous les tunnels hein !), on descend à 10 ou 15h, etc, etc...
    Si la voiture dort dans un parking...
    Donc bon, ça fait un très gros investissement pour une utilité très très très réduite...
    Après, une voiture électrique rechargé au nucléaire (en France) ou au charbon (dans presque tout le reste du monde), effectivement c'est discutable !
    Au final, je suis d'accord avec Thygo: c'est la voiture (et son rapport poids/charge utile, la puissance de son moteur, la vitesse qu'on lui demande, la place qu'elle prend partout et tout le temps, le fait qu'on veuille la posséder en propre plutôt que la louer quand on en a vraiment besoin) qui est le problème. Pas vraiment la manière dont elle est propulsée !

    Posté par Florent, 24 novembre 2012 à 09:26 | | Répondre
  • @FLorent: Oula!! La demo. Ça casse un peu le rêve. Bien sur qu'il y a de l'utopie la dedans, mais laisse nous un peu rêver. C'est évident que tu as raison, mais bon.
    En tout cas, je suis bien d'accord avec la fin de ton commentaire. Je te remercie même d'en avoir posté un.

    Posté par Thygo, 24 novembre 2012 à 19:30 | | Répondre
  • Désolé...

    De rien... mais bon, parfois, rappeler les ordres de grandeur en jeu et la réalité, c'est pas toujours inutile...
    Désolé si j'ai cassé quelques doux rêves !

    Posté par Florent, 24 novembre 2012 à 19:49 | | Répondre
  • Il n'y a pas à être désolé. On ne connait pas les ordres de grandeur du solaire en l'occurence. Les médias n'en parle jamais. Et puis, mon blog est un espace d'échange, et là, c'en est bien un.

    Posté par Thygo, 24 novembre 2012 à 20:01 | | Répondre
  • Alors avec plaisir

    Posté par Florent, 24 novembre 2012 à 20:33 | | Répondre
  • Et ben moi, je suis dépitée ! pfff ! Moi qui croyais que le solaire était la meilleure énergie au point de vue pollution... J'étais déjà pessimiste quant à notre avenir mais là franchement vous avez cassé les dernières petites lueurs d'espoir ... et je ne rigole même pas ...
    Bon, j'espère tout de même que les recherches avanceront parce que l'énergie solaire d'aujourd'hui n'est tout d même pas la même que celle d'hier ! Et, je pense que même si les batteries necessaires sont polluantes, elles seront tout de même toujours moins polluantes ( s'il y a recyclage ) que les déchets radioactifs que nous ne savons toujours pas gérer. Peut-être que je suis encore une fois utopiste sur ce coup là mais j'aime le penser.

    Posté par vivement, 27 novembre 2012 à 23:18 | | Répondre
  • Solaire...

    @Vivement
    Bonjour,
    Le solaire n'a pas tellement évolué depuis les 30 ou 40 dernières années. Le prix a très nettement baissé mais pas le rendement (donc le nombre de W/m²). Les panneaux solaires les meilleurs (utilisés sur les satellites) font certes mieux que les standards (de mémoire jusqu'à 300W/m² mais hors atmosphère donc rayonnement solaire 40% plus important) mais sont démesurément plus cher (x10 à x100 probablement). Donc ne seront jamais "grand public" (ça vaudra toujours plus le coup d'installer 3x plus de panneaux "bas de gamme").
    Il ne faut donc pas s'attendre à une évolution importante des rendements à l'avenir.
    Il faut également se rappeler que là où le solaire photovoltaïque (solaire => électricité) plafonne à des rendements de 10%, le solaire thermique (soleil => chaleur), lui, atteint facilement des rendements de 50% avec des coûts bien moindre (c'est de la plomberie de base, donc pas de questions de matériaux rares ni de recyclage).
    C'est donc vers lui qu'il faut se tourner. Mais évidemment, ça ne fera pas avancer de voitures !
    Donc si il y a de l'espoir !
    Quand à la gestion des déchets, comparer les déchets de batteries et les déchets nucléaires n'a pas de sens. Les métaux lourds des batteries sont aussi dangereux et à longue durée de vie que les déchets nucléaires. Par contre, il y a une question de volume qui n'est pas du tout comparable. On parle de quelques dizaines de tonnes par an pour les déchets nucléaires vraiment problématiques (ceux à longue durées de vie) et de quelques centaines de milliers de tonnes par an (actuellement. source: ademe. Au moins à multiplier par 2 ou 3 si passage du parc automobile complet à l'électrique !). Même avec recyclage (ce qui est loin d'être toujours le cas), il reste un résiduel de pollution non négligeable.
    Il faut faire attention aux ordre de grandeur !

    Posté par Florent, 28 novembre 2012 à 12:12 | | Répondre
  • Je ne pensais pas déclencher de telles discussions en postant cette note.

    Posté par Thygo, 28 novembre 2012 à 12:31 | | Répondre
  • Ben, je reste tout de même sur mon point de vue en ce qui concerne les déchets car nous n'avons toujours pas trouvé le moyen de traiter les déchets nucléaires quoi qu'on fasse tandis que les autres déchets nous saurons tôt ou tard les traiter, après, il faudra le faire reellement. Je pense aussi que l'exposition aux déchets nucléaires et bien plus dangeruese que le reste et on a oublié de parler de la destruction de la faune des rivières qui refroidissent les centrales.Enfin, de toute façon le solaire n'a pas évolué car on a tout misé sur le nucléaire et la recherche n'a donc pas évolué sur les autres énergies, de toute façon à très court terme notre planète est fichue, on a réussi l'exploit de la détruire en quelques dizaines d'années grace à l'industrie .Je sais je suis pessimiste !

    Posté par vivement, 28 novembre 2012 à 20:52 | | Répondre
  • @Vivement:
    du point de vue strictement technique, vos arguments sont discutables.
    Traiter les déchets nucléaires n'est pas plus difficile (ni plus simple) que les métaux lourds des batteries ! Au contraire, les déchets nucléaires, si ils sont dangereux, c'est qu'il émettent un rayonnement, donc une énergie. Qui peut, a priori, être utilisée. C'était l'objectif de certains surgénérateurs (comme SuperPhénix).
    A l'inverse, les déchets finaux des batteries sont ad vitam des choses dont on ne saura que faire. Il faut donc les stocker. D'où la question de l'ordre de grandeur des volumes.
    Quand à la faune et la flore des rivières de refroidissement, c'est un problème qui se pose pour toutes les centrales électriques, pas seulement nucléaires. Du moins celles qui utilisent une source de chaleur (c'est à dire aussi les centrales solaires à accumulation. ie solaire thermique)... Donc mettre ça sur le dos du nucléaire est contestable.
    Quand au solaire photovoltaïque qui n'aurait selon vous pas bénéficié de financement de R&D alors que tout aurait été donné pour le nucléaire, permettez moi de relativiser: d'une, l'immense majorité des investissements en R&D sur l'énergie est et a été mis sur les énergies fossiles (pétrole en particulier). Une partie sur le nucléaire c'est vrai. Mais le photovoltaïque aussi. Même énormément au regard de l'énergie que ça produit aujourd'hui. C'est historiquement tiré par l'industrie spatiale (pour les raisons évoquées plus haut) et c'est grâce à cela qu'aujourd'hui, il y a des panneaux "grand public". Et cette industrie est en général relativement bien dotée en financement R&D...
    Après, pour ce qui est de votre pessimisme, je vous laisse seule juge. Mais pour le reste, essayons de rester dans le factuel (ex: chiffre d'affaire de Total: 100 Milliards€ dont près de 2.5 Milliards dans le solaire. Celui d'Areva: 9 Milliards€)

    Posté par Florent, 28 novembre 2012 à 22:53 | | Répondre
  • Ne vous battez pas, les enfants. On est pas là pour ça.

    Posté par Thygo, 29 novembre 2012 à 12:50 | | Répondre
  • Loin de moi l'envie de me battre. Seulement de rester factuel. D'exposer des informations techniques objectives (et sourcées chaque fois que je le peux). Et donc de relativiser les arguments d'ordre purement affectif.
    Sinon ça donne des arguments du style un que j'ai entendu récemment d'une élu qui m'explique pour justifier son approbation du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes: "vous savez, ma fille habite Nantes et ma crainte c'est qu'un avion vienne s'écraser sur son immeuble" (alors que l'aéroport actuel de Nantes est classé parmi les plus surs et qu'aucun accident n'y est jamais survenu). Que voulez-vous répondre à ça ?

    Posté par Florent, 29 novembre 2012 à 14:44 | | Répondre
  • Bof, moi non plus je ne veux pas me battre, je suis juste une anti nucléaire vous l'aurez compris ! Et puis je me désole de voir dans quel état est la planète, c'est tout ! Et finalement, je ne sais pas s'il y a une solution énergétique idéale...mis à part le vélomobile de Thygo !

    Posté par vivement, 30 novembre 2012 à 18:31 | | Répondre
  • J'ai aussi une automatique !
    Dans les bouchons parisiens c'est top !
    Elle a l'air un peu compliquée pour une blonde cette voiture hihihi
    En tout cas ta boîte a les moyens, chez nous c'est GPL les voitures écolos.....
    M'enfin vu ce qu'on pollue avec le kero...

    Posté par Bibounette, 21 décembre 2012 à 22:29 | | Répondre
  • @Bibountette: J'ai eu, personnellement, une voiture au gaz. J'aimai bien ça. J'ai même appris à conduire sur une 205 au gaz. Comme quoi, c'est pas nouveau. Je ne sais pas si ma boite à plus les moyens qu'AF. En tout cas, je trouve sympa d'avoir à sa disposition ce genre d'auto. Ça m'encourage encore plus à ne pas utiliser ma propre voiture. Et puis, la voiture électrique écolo???? Y'a du nucléaire la derrière. Et, le nucléaire, et ben ça plait pas trop aux écolos il me semble.

    Posté par Thygo, 22 décembre 2012 à 12:59 | | Répondre
  • un peu d'optimisme !

    Je n'ai pas vu dans les différents commentaires, la moindre allusion à l'énergie de fusion. Avant Pierre et Marie CURIE, on pensait que le noyau de l'atome était une particule élémentaire. Depuis, d'immenses découvertes ont été faites.Non seulement, nous savons que le noyau de l'atome est lui-même constitué de particules, mais que ces particules sont constituées de différents éléments.
    L'énergie de fusion, qui consiste à intervenir dans la structure même du noyau de l'atome, sera inépuisable. Lorsque elle sera maîtrisée, et cela arrivera, un cm3 de matière permettra d'alimenter une ville de Paris en énergie pendant un an ou plus. Alors soyons optimistes, cela prendre du temps, mais la science progresse constamment.

    Posté par badinguet, 24 mai 2013 à 10:55 | | Répondre
  • désolé!

    désolé, j'ai commis une erreur dans le libellé de mon adresse email.

    Posté par badinguet, 24 mai 2013 à 11:06 | | Répondre
  • @Badinguet: Ce dont tu parles est intéressant. Je ne savais même pas que cette possibilité là existait. En même temps, ça veut dire qu'on est capable de produire beaucoup d'énergie avec rien. L'homme ne manquera pas d'utiliser cette énergie aussi pour détruire. Il n'y a qu'a voir ce qu'on fait avec l'atome.

    Posté par Thygo, 24 mai 2013 à 13:15 | | Répondre
  • A propos de la fusion

    La fusion... vaste sujet...
    Outre ce que Thygo vient d'écrire et que je partage complètement (l'énergie quasi gratuite et abondante, on a vu ce que ça peut donner aujourd'hui. J'ose même pas imaginer l'énergie encore plus gratuite et inépuisable), on est encore loin, très loin, d'un usage industriel de la fusion nucléaire.
    A mon avis (mais ce n'est qu'un avis, non étayé pas des preuves, juste une intuition), l'homme se détruira avant, ou du moins aura rapidement des préoccupations bien plus terre à terre que de maîtriser la fusion nucléaire...
    Le problème est bel et bien une question de temps. Ce n'est pas dans 50 ans qu'il faut trouver une réponse aux problèmes de ressources énergétiques.
    Enfin, rien ne dit que la fusion peut-être réalisée à l'échelle industrielle. On sait que le soleil fonctionne. On sait aussi faire des bombes H (les armes nucléaires actuelles fonctionnent à peu près toute selon le principe de la fusion). Ca fait plus de 60 ans que la technologie est maîtrisée (et l'histoire récente montre qu'un pays qui s'en donne les moyens y arrive en relativement peu de temps).
    Pour autant, toutes les tentatives de maîtriser le "entre les deux" (on ne peut pas construire un soleil - sans entrer dans les détails, un truc plus petit ne peut pas réaliser une fusion. Et il y a rien de commun entre une bombe H et une centre électrique à fusion) se sont jusqu'à présent soldées par un échec.
    Alors bien sur, il y a ITER (la seule expérience encore d'actualité sur le sujet à ma connaissance)... Avec ses 16 milliards d'euros de coûts... pour une centrale conçu pour produire une puissance inférieure à la moitié d'une tranche de centrale nucléaire classique (et un tiers d'un EPR... pour un côut 2 fois plus élevé)... Et l'espoir que ça finisse "peut-être" par fonctionner... pendant une durée continue de 8 minutes maximum ! Certes, ce n'est "que" un prototype... mais d'ici à la fin du projet (pas avant 2040 au mieux), on sera encore loin d'une exploitation industrielle.
    Il a fallu un certain nombre de décennies entre les premiers sauts de puces en avion et les premiers vols commerciaux à bas coût.
    De même qu'entre les premiers "ordinateurs" et l'avènement du PC de monsieur tout le monde...
    Bref, on en est encore loin...
    Accessoirement, je n'ai rien contre la fusion nucléaire qui serait, bien entendue, bien mieux que la fission (ne serait-ce que par l'absence de déchets radioactifs et le fait que son "carburant" est très courant: les isotopes de l'hydrogène qui sont soit disponibles dans l'eau de mer ou auto-produits par le fonctionnement. Rien à voir avec le coûteux Uranium, cf Areva au Niger...)
    Je terminerais par cette citation (attribuée au regretté Pierre-Gille de Gennes):
    «On nous annonce que l'on va mettre le Soleil en boîte. La formule est jolie. Le problème, c'est que l'on ne sait pas fabriquer la boîte»

    Posté par Florent, 24 mai 2013 à 14:24 | | Répondre
  • bonne analyse Florent

    Très juste Florent, nous sommes encore très loin de domestiquer la fusion nucléaire en vue d'utilisations disons "pacifiques". Pour autant, ton intuition concernant l'avenir de l'humanité n'est, me semble-t-il, qu'une vue de l'esprit, car nul ne peut prédire le futur, même si les événements que nous vivons quotidiennement ne nous engagent guère à l'optimisme.
    L'homme aura des préoccupations beaucoup plus "terre à terre" que celle de l''énergie de fusion, c'est vrai. Les élites y penseront pour lui.
    Songe à ce qu'était la société il y a seulement deux siècles. Moyenne de vie : 35 ans. Pas ou peu d'énergie fossile connue, hormis le charbon. L'énergie nucléaire : à ma connaissance, inconnue. Et tout cela remonte seulement à...... deux cent ans !
    Les prévisions concernant la maîtrise de l'énergie de fusion sont de l'ordre de 50 à 100 ans.
    Les réserves (connues) de pétrole sont suffisantes pour alimenter les besoins jusqu'à la fin du 21ème siècle.
    Alors, nous avons le choix suivant :
    Revenir au moyen âge, et renoncer à toute forme d'énergie, avec environ 4 milliards de morts dans les 50 prochaines années, outre les décès "naturels".
    Poursuivre nos recherches et avancer dans la direction que nous avons suivie depuis plusieurs siècles, en espérant que la science progressera suffisamment pour nous protéger et nous aider à survivre.
    Après tout, on peut toujours rêver !
    Réponse à Thygo :
    A l'époque où l'homme a utilisé pour la première et unique fois l'énergie nucléaire à des fins militaires, il a mis fin à la seconde guerre mondiale.
    Le prix a payer a été très élevé, mais cela a permis à des millions de personnes de vivre, qui seraient mortes sans les recherches scientifiques préalables.
    L'énergie nucléaire a connu des revers (nombreux accidents dramatiques), dont certains très récents. Pour autant, il faudra en passer par là, à moins que l'on m'explique comment il sera possible de nourrir et alimenter en énergie dix milliards d'humains dans peu de temps.

    Posté par badinguet, 24 mai 2013 à 21:20 | | Répondre
  • @badinguet:
    "Les réserves (connues) de pétrole sont suffisantes pour alimenter les besoins jusqu'à la fin du 21ème siècle."
    C'est justement là le problème... les réserves ultimes (voir la définition précise: c'est plus que les réserves "connues") un minimum réalistes sont clairement insuffisantes pour alimenter - au rythme actuel - notre consommation d'énergie jusqu'à 2100 ! Attention: je n'ai pas dis "il n'y aura plus de pétrole avant 2100". Je dis seulement qu'extraire du pétrole à la vitesse à laquelle on le fait actuellement ne durera pas pensant tout au plus une ou 2 décennies encore (et encore, hypothèses larges. Sachant que la production de brut a déjà - a priori - commencé à décroitre, du moins en tendance longue)
    Vous aurez toutes les sources de ces données sur, par exemple, www.manicore.com, ou bien d'autres sites, en français ou en anglais.
    Je serais d'accord avec le reste de votre raisonnement si cette affirmation était vraie. Comme elle a toutes les chances d'être fausse...

    Posté par Florent, 26 mai 2013 à 10:29 | | Répondre
  • @Badinguet: Si j'ai une tendance écolo, ce n'est pas pour cela qu'il faut je jeter le "progrès" à la benne. Evidemment, le nucléaire n'est pas LA solution, mais, pour l'instant, il me semble que c'est la moins polluante. Alors, patience. Plus généralement, je ne vois pas comment on va faire pour diminuer notre impacte sur cette pauvre terre.

    @Florent: Nous allons vivre Mad Max en vrai. lol

    Posté par Thygo, 27 mai 2013 à 08:45 | | Répondre
  • réponse à Florent et Thygo

    Moi aussi, je suis un brin "ecolo", mais avec de la mesure.
    A ce propos, je songe à vos commentaires sur la voiture électrique.
    Depuis de nombreuses années, les politiques installent à grands frais nombre de radars ou autres pièges, destinés à diminuer le nombre de décès sur la route, du moins, c'est la version "officielle". Sauf erreur de ma part, un radar revient environ à 50 000 euros, sans compter évidemment les frais d'entretien, le cas échéant, de remplacement, et de fonctionnement, car il faut bien, au quotidien, des personnes pour vérifier tout cela.
    Actuellement, il y a environ 150 000 décès par an dûs au cancer, et autant dûs aux maladies cardio vasculaires. Donc, 300 000 décès, comparés à 3000 décès sur la route..... Nous ne sommes pas du tout dans le même ordre de grandeur. Bien sûr chaque vie sauvée compte et c'est toujours dramatique de voir disparaître une personne dans des conditions souvent horribles.
    Pour autant, il n'y a pas davantage d'accidents en Allemagne, où la vitesse est libre sur les autoroutes.
    Pour en revenir aux voitures électriques, auxquelles je crois, pourquoi le gouvernement ne met pas "paquet" en installant des bornes permettant de recharger les batteries. Les médias ont parlé récemment de 2500 bornes ! c'est tout simplement "ubuesque". Cela signifie en gros 25 bornes par département ! c'est risible.
    Pour ma part, j'ai essayé récemment une petite voiture électrique. Je trouve cela intéressant. Reprises tout à fait honorables, car la poussée est constante. Absence de bruit, et surtout.... 1 euro pour faire le plein chez soi. De quoi faire un pied de nez aux pétroliers, sans la moindre émission de gaz à effet de serre.
    Certes, les pessimistes diront qu'il faut louer les batteries. Cela coût environ 80 euros par mois. Pour ma part, je fais environ 4 pleins tous les mois, soit une dépense mensuelle de l'ordre de 320 euros. Et la pollution inexistante.
    Reste l'autonomie du véhicule. Actuellement de l'ordre de 160 kms pour celui que j'ai essayé. Cela va progresser très prochainement. Déjà certains arrivent à 200 kms. Il faut à mon avis promouvoir tout cela, dans l'attente d'autres énergies.

    Posté par badinguet, 30 mai 2013 à 10:42 | | Répondre
  • Ah... la voiture électrique...

    @badinguet:
    Concernant la voiture électrique, je vous recommande de lire ceci:
    http://www.manicore.com/documentation/voit_elect.html
    Un lien que j'aurais du mettre bien plus tôt sur ce post d'ailleurs
    Je ne doute pas de votre écolo-compatibilité ni de votre mesure. Je pense avoir aussi (au moins un peu) des deux. Surtout, je cherche à baser mes opinions sur des faits techniques objectifs (et surtout physiques). Beaucoup moins sur des ressentis, des impressions subjectives, et encore moins des "on-dit".
    Ex: la vitesse libre sur autoroute en Allemagne... la réalité est bien différente que celle que le français se fait. Si les accidents sont moins nombreux en Allemagne, c'est peut-être pour d'autres raisons (j'ai vécu en Allemagne)
    A la lecture du document fournit par JM Jancovici sur le lien que je vous ai fourni, vous comprendrez que la réalité est bien différente de ce qu'on nous vend sur le véhicule électrique soit-disant "propre" et écolo.
    La voiture électrique, dans le monde de manière générale, est tout sauf écologique.
    Je n'en dit pas plus. Jancovici l'a déjà fait et certainement avec beaucoup plus de précision que moi, et aussi avec la dose d'humour qui lui est propre et dont je manque cruellement.
    Bien entendu, je vous encourage aussi à aller chercher d'autres sources pour ne pas avoir qu'un seul avis. A vous ensuite de trier les patates entre les avis "orientés" et ceux plus objectifs.

    Posté par Florent, 30 mai 2013 à 11:47 | | Répondre
  • J'ai fait une note subjective, ce matin à propos de vos commentaire. Elle sortira Samedi. ça corrobore tes dires, Florent, avec une petite touche perso, bien entendu.

    Posté par Thygo, 30 mai 2013 à 12:47 | | Répondre
  • @ Florent :

    Merci pour le lien ! Lecture très interessante !! En effet moi aussi ça m'énerve d'entendre parler de ces voitures électriques comme des voitures super propres !!

    Posté par vivement, 30 mai 2013 à 19:54 | | Répondre
Nouveau commentaire