Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 05/04/2018] --- MINIBOITE: TerraCiel existe depuis le debut de l'année (clique là pour en savoir plus). C'est ma miniboite officiel --- Le fil de l'eau change d'orientation. Il devient un peu plus "perché", mais avec les pieds sur terre quand même

09 octobre 2012

Urgence.

Ce weekend, chez moi, c'est joué un véritable drame.

En fait, c'était vendredi soir.
Nous étions à court de yaourts maisons.
C'est, le plus souvent, le boulot de poulette,
de maintenir le niveau de yaourts à jour.

Donc, ce vendredi soir, notre poulette nationale s'attelle à la tache.
Elle réunit les douze pots nécessaires
(Notre yaourtière est une douze pots et c'est bien pratique.).
Elle mélange le litre et demi de lait entier avec un yaourt du commerce.
(C'est là que tu te demandes comment est né le premier yaourt.
C'est un peu l'histoire de la poule et de l'oeuf
qu'on sait pas qui c'est qu'est né le premier.)

Poulette charge les pots, puis la yaourtière.
Moteur.
"Daddy!! J'crois qu'la yaourtière est morte."
Entends-je du fin fond de la cuisine.

Daddy c'est moi. On est bilingue dans la famille.
Pour coller les timbres c'est bien pratique.

N'écoutant que mon courage, ni une, ni deux,
j'abandonne sur le champ mes importantes obligations en cours.
(Matter scènes de ménage en sirotant un petit rosé bien frait).

Quand il y a une merde avec les appareils de la maison,
on appelle le réparateur des appareils éléctrique de merde
qui tombent en panne parce que c'est prévu comme ça, en um mot: moi.
Daddy de sont état.

Je m'approche de la malade. 
Poulette est anxieuse.
Je crois qu'elle a déjà compris ce qui se tramait.

Premier signe: Les voyants font grise mine.
Pour des voyants rouge, faire grise mine, ça annonce rien de bon.
Le bip d'agonie que produit la bête, ajoute à l'angoisse du diagnostique final.

Je suis un docteur délicat et plein d'attentions.
Le premier geste qui sauve dans ce cas là c'est un bon coup 
de poing sur la malade en prodiguant des incantations du style:

"«»(^@+-/+--*=%"(»("(@+-/@/@(("«+-*==%"%(+´&|œæù怅}…

Si vous voyez ce que je veux dire.
Ne retenez pas cette formule, ça ne marche pas.

J'ai déclaré sa mort un peu plus tard dans la soirée.
On pensait que le coup de mou était passagé, mais non.

L'heure est grave.
Pour ce soir, ça ira.
Mais demain???

Le temps vient de s'arrêter dans l'appartement.
Deux jolies paires d'yeux me fixent, interrogatives:
Que va-t-on devenir?

Daddy le mécano réfléchit.
Bien sur que c'est possible.
Demain, ou après demain,
je te raconte comment je nous ai sorti de ce mauvais pas.

Posté par Thygo à 08:52 - Econologie - Commentaires [ 8] - Permalien [ #]
Tags : ,

Commentaires sur Urgence.

  • C'est sûr que retrouver une yaourtière 12 pots ça va pas être facile ! La mienne en a 9 et c'est déjà un phénomène rare !
    Sinon, y'a la technique de la cocotte minute !

    Posté par vivement, 09 octobre 2012 à 13:04 | | Répondre
  • Pour les gros consommateurs de yaourt, il y a aussi la technique bain marie au fond d'une glaciaire.
    Il faut être un minimum équipé (glacière pour commencer, mais le reste c'est faisable avec de la récup: une caissette en plastique pour surélever les pots, des grilles métalliques ou d'autres caissettes en plastiques pour empiler les pots).
    On prépare tous les pots comme on le ferait pour une yaourtière (sauf qu'on peut en faire 50, tout dépend de la taille de la glacière).
    On fait chauffer de l'eau (suffisamment pour remplir le fond de la glacière sur 5 cm environ) à 80° environ.
    On verse l'eau au fond de la glacière. On met une caissette à l'envers pour faire le premier étage. On met une première couche de yaourt, puis une autre, puis... (éventuellement, les yaourts peuvent être directement dans une caissette comme ça on empile les caissettes et ça va plus vite...). Puis on referme. Éventuellement on met une couverture sur la glacière.
    L'important c'est que aucun yaourt ne soit en contact direct avec l'eau (qui diffusera progressivement sa chaleur). C'est un peu comme avec une cocotte minute sauf que la glacière étant isolée, c'est mieux fait...

    Posté par Florent, 09 octobre 2012 à 19:52 | | Répondre
  • What did you do Daddy?

    L'astuce de la cocotte minute et la technique de la glacière, façon marmite norvégienne en taille XL, çà marche. Il y a aussi le four qui peut être utiliser en étuve pour faire une grande quantité de yahourts...
    Allez Thierry, donne nous TA solution...

    Posté par Giyère, 09 octobre 2012 à 22:08 | | Répondre
  • Quand le coup de poing est parti je me suis dit "ca y est elle est foutu". J'etais triste je m'imaginais devant de pauvres yaourts qui piquent la bouche pendant au moins une semaine... Des montagnes de yaourts dans le frigo, des montagnes de pots de yaourts a la poubelle... Mais non !!! Suuuuper daddy est arrivé, et je crois qu'on se delecte encore plus de ces fins de repas onctueux.

    Posté par fillette, 10 octobre 2012 à 00:05 | | Répondre
  • @Vivement: J'en ai trouvé une, neuve, à une quarantaine d'euros. Je la connais la technique de la cocotte. J'ai commencé comme ça. Si tu cliques sur le tag "Yaourts maison" tu sauras tout.

    @Florent: Ta technique est une usine à gaz. La technique de la cocotte minutes est déjà contraignante. Quand il s'agit de n'en faire qu'exceptionnellement, ça va. Si c'est au quotidien, ça ne tient pas la route.

    @Giyère: J'ai à peu prêt tout testé sauf la glacière.

    @Fillette: Je t'ai complètement déformé. Quelle tristesse

    Posté par Thygo, 10 octobre 2012 à 08:36 | | Répondre
  • Usine à gaz ?
    Euh... quand tu dois faire 50 ou 100 yaourts, je t'assure que c'est beaucoup plus rapide que la yaourtière classique ! (au temps passé par yaourt).
    Après, c'est sur que, au quotidien, c'est rare d'avoir besoin de faire régulièrement 50 à 100 yaourts... sauf éventuellement pour une assistante maternelle (dont je tiens la recette).

    Posté par Florent, 10 octobre 2012 à 09:15 | | Répondre
  • et ? ça serait trop te demander de connaître l'endroit où tu as acheté ta yaourtière à ce prix là ? Parce que je pense que c'est une affaire !

    Posté par vivement, 10 octobre 2012 à 18:41 | | Répondre
  • @Florent: Je le conçois. Mais je ne suis pas une assistante maternelle. lol. Enfin, je ne crois pas. Et puis, stocker une centaine de yaourt dans un frigo, ça commence à tenir de la chambre froide.

    @Vivement: Je t'ai envoyé un petit mail. C'est vrai que c'est difficile de trouver une yaourtière à douze pots à un prix raisonnable. S.b se gave. Il surf honteusement sur le marché. La yaourtière S.b est au yaourt ce que l'iphone est au portable: Inutilement chère.

    Posté par Thygo, 11 octobre 2012 à 08:41 | | Répondre
Nouveau commentaire