Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 07/04/2021] --- Tout va bien, on coule normalement ---

27 mars 2012

Les zéboueurs

En tant que décroissant latent, je suis sensible à tout ce qu'on jette,
et aux poubelles en l'occurence.

Je ne vais pas te faire l'apollogie du recyclage et autres farces pour,
à priori, moins polluer notre terre qui est une étoile
ou toi aussi tu brilles un peu*,
mais je vais te parler de la grève des éboueurs de Lyon.

Je ne sais pas trop pourquoi ils font grèves.
Pour que ça dur autant, ils doivent avoir de bonnes raisons et une
très grosse motivation.
Motivation à ne pas se faire entuber par nos zélites bien pensants,
qui nous expliquent qu'un nouveau stade qui doit détruire
quelques terres agricoles, est d'utilité publique, mais je m'égare.

Revenons à nos poubelles.

Nous en sommes à trois semaines de conflit.
Trois semaines sans aucun ramassage de nos très chers détritus.

Et ça donne ça:

Poubelle

Les voitures allentours donnent bien l'idée de la grosseur du tas.

Et cette "grosseur" m'étonne.
Nous sommes un ensemble de plusieurs immeubles et il n'y a que ce tas là.
Je pensais que trois semaines de déchets serait bien plus conséquent.

Peut être, les habitants font-ils un peu attention.

Moi, je fais comme d'habitude.
Je jette le moins possible et je recycle tant que je peux.
Il semblerait qu'en étant trois à l'appart, nous ne jettions, en moyenne,
qu'une poubelle ménagère d'une trentaine de litres toutes les deux semaines.

Et ça risque de diminuer avec mon Amap.
Nous parlons composte.
Nous aménerions, chaque semaine, les épluchures de nos légumes
et autres déchets compostables pour les recycler.
Je n'étais pas trop pour, au début,
mais c'est comme toutes ces idées décroissantes:
L'idée surgit,
Elle est d'abord rejetée,
Tout est impossible,
Et ça fosphore,
Et ça devient possible,
Et ça se fait,
Puis c'est normal.

Je n'en suis pas encore à c'est normal,
mais, en tout cas, ça fait son chemin.

Le truc, c'est que je me sers de moins en
moins des poubelles de la copropriété,
mais la taxe, elle, elle ne diminue pas.

* D'après une citation d'un très grand philosophe
mondialement connu du siècle dernier:
Gérard Lenorman.

Posté par Thygo à 13:11 - Le fil de l'eau - Commentaires [ 9] - Permalien [ #]
Tags : ,

Commentaires sur Les zéboueurs

  • ...

    Tu en es encore au début du recyclage des épluchures ??? Tu n'es pas prêt d'arriver au stade où tu sauras accommoder tes feuilles d'artichauts, peaux de bananes etc. Délicieux !

    Posté par Cristophe, 27 mars 2012 à 14:05 | | Répondre
  • C'est vrai que finalement, le tas n'est pas très gros pour trois semaines de grève. Tu es le deuxième blog que je lis à en parler. Ton quartier doit être un quartier modèle car ce n'est pas la même chanson partout à Lyon !

    Posté par vivement, 27 mars 2012 à 22:57 | | Répondre
  • @Cristophe: Hum hum. Je na savais même pas que ça pouvait se manger, moi, les peaux de banane.

    @Vivement: Oulah!!! Mon quartier un quartier modèle !!!!!! Je ne crois pas non. Mais il faut bien avouer qu'au bout de trois semaines, c'est encore gérable.

    Bon, mais ce matin, ça commençait à fouetter pas mal. Il est tant que ça cesse quand même.

    Posté par Thygo, 28 mars 2012 à 12:43 | | Répondre
  • quartier model? non je ne crois pas, je pense que nous avons un bon gardien de quartier qui appelle une entreprise privée de temps à autre. Si je le dis c'est que j'ai pu le voir de mes propres yeux. Mais bon... c'est beau de rêver...

    Posté par fillette, 28 mars 2012 à 13:12 | | Répondre
  • Une solution originale

    une idée originale, proposée par une commune pour réduire les poubelles de ses habitants et, en bonus, limiter les répercussions de nouvelles normes bien-être animale ...
    Mais difficile à mettre en oeuvre en appartement

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Pince.-Des-poules-pour-manger-les-ordures_39382-2060160_actu.Htm

    Posté par sev, 28 mars 2012 à 20:46 | | Répondre
  • très attentif à ce que l'on jette (et à ce que l'on achète pour jeter moins) dans la maison, nous sommes aujourd'hui très surpris de la fréquence de sortie des poubelles du voisinage! A l'inverse de toi, je m'étonne de voir que mon bac de 120 l sort quelques fois par trimestre alors que celui de mes voisins sort toutes les semaines...D'ailleurs, pour réduire les quantités collectés, une commune de l'Ouest à trouvé une idée originale : deux poules pondeuses offerte à tout foyer intéressé : comme ça, moins de déchets collectés pour la commune, et plus d'oeufs pour les habitants! Bon, plus facile à faire dans un village de 200 habitant qu'à Lyon, mais j'ai trouvé l'idée sympathique! A voir sur le journal de Ouest France (mots clé : "pincé" et "poule".

    Posté par sev, 29 mars 2012 à 21:35 | | Répondre
  • @Fillette: Je ne savais pas qu'une entreprise privée était passée.

    @Sev: C'est sympa et rigolo l'initiative de la poule et loin d'être bête.

    L'info du jour, c'est que les zéboueurs ont repris le travail. Ils ont récupéré nos déchets. Le gardien a eu beaucoup de travail lui aussi pour remettre tout en état.

    Posté par Thygo, 30 mars 2012 à 13:42 | | Répondre
  • comme tu dis, on jette de moins en moins et ça coûte toujours de plus en plus cher !

    Posté par maevina, 31 mars 2012 à 11:32 | | Répondre
  • Déchets, ordures, etc.

    C'est juste un témoignage.
    Et quelques réflexions.
    Depuis --houlà-- de nombreuses années, on a appris avec mes parents (je parle en mon nom), à limiter le volume des déchets.

    Pourquoi ? Petit mouvement d'épaules et balancement de la tête... Mais non, pas qui vous croyez, juste un effet comique.
    Parce que (encore effet comique).

    Le ramassage des ordures c'était 1 fois par semaine chez mes parents, c'était 2 fois par semaine à Oullins, c'est 1 fois par semaine dans ma campagne actuelle.

    Et j'ajoute avec mon expérience de navigation qu'on ne trouve pas des boîtes à ordures en pleine mer, des poubelles oui près des côtes (matelas, frigos, etc.)

    Pour ma part, habitué au tri depuis de nombreuse années et par paresse indestructible, les ordures doivent prendre le moins de place possible, et je m'y emploie quotidiennement. J'ai horreur de sortir mes poubelles.

    Compactage maximum. J'ai horreur de jeter de l'air.

    Pareil au boulot, mettre dans les bennes des cartons vides non "écrasés" fait partie de mes combats.

    Merci de m'avoir lu.
    Serge

    Posté par zeugme, 03 avril 2012 à 21:37 | | Répondre
Nouveau commentaire