Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus écologique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 22/10/2017] --- MINIBOITE: Le reiki, la géobiologie, la bioénergétique: Et pourquoi pas en faire une petite activité? ---

22 mars 2012

Toutes ces images me tuent.

J'ai l'impression d'être le seul à penser ça.

De nos jours, les infos sont de plus en plus trash.

Je vise ici l'information diffusée en vidéo sur le net ou a la télévision.

Cette note m'est inspirée par le forcené de Toulouse qui, à l'heure
ou j'écris cette note, est tombé sous les balles et surtout,
sous les objectifs des caméras.

Je n'ai pas vu les images. Je ne les ai pas cherché.
Mais, au vu des échanges de "mes amis" sur facebook,
on pouvait vivre ça en direct.

Et ça ne choque personne.

Aujourd'hui, au moindre événement un peu sanglant,
les caméras sont là et filment sans aucune retenu,
les scènes les plus spectaculaires et souvent, les plus sanglantes.

Ensuite, ces images se retrouvent dans nos journaux télévisés.
Sans doute, sont elles un peu édulcorées au passage.
Mais combien de fois apercevons nous soit, des charniers,
soit des civières avec des pauvres bougres
complètement défoncés et ensanglantés sous prétexte
d'informer la population du mieux possible.

Plus aucune retenu n'est proposée ne serait-ce que pour préserver,
les enfants et les esprits faibles contre toute
cette violence dont nous n'avons que faire.

N'y a-t-il donc plus que l'audience qui compte?

J'aurai aussi pu parler de la nudité.
Non. Je ne suis pas une chochotte et
ne crache pas sur le morceau, si je puis dire.

Mais combien de reportage plus ou moins médicaux ou
de magasine n'hésitent pas à nous montrer des corps ou parti de corps, nus
ou presque à des heures ou nos enfants sont suceptible
d'être devant ces images?

C'est au parent de gérer ça me direz vous ?

Ma génération pouvait le faire.
Pour les suivantes, ça va être très difficile d'autant que les images
sont diffusées 24/24h et qu'il existe un nombre incalculable
de support hors les murs famillial pour y avoir accès.

Je ne suis pas conservateur.
Je suis juste inquiet de cette dérive qui ne va que s'amplifier.

 

Posté par Thygo à 13:43 - Les Colères - Commentaires [ 7] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires sur Toutes ces images me tuent.

    ...

    Si encore les images spectaculaires n'étaient pas montrées au détriment d'informations intéressantes... Par exemple on va montrer des images de morts dans un pays et on n'en saura pas pluss sur l'histoire et la politique de ce pays.

    Posté par Cristophe, 22 mars 2012 à 14:38 | | Répondre
  • Non !!! Tu n'es pas le seul à penser ça !!!
    Je voulais justement écrire un message sur mon blog pour parler du monde des journalistes car j'ai été choquée plus d'une fois ces derniers jours ! Je n'ai pas pu le faire car je n'arrive pas à me connecter sur mon blog depuis deux jours, je ne sais pas pourquoi !
    Je suis choquée par les journalistes en effet qui veulent faire des images coûte que coûte, on va filmer le malheur des autres au plus près, on n'hésite pas à appeler les riverains pour avoir des témoignages, on dit tout à la presse même des choses qui selon moi devraient rester cachées pour les besoins de l'enquête. Mais , je crois que ce qui m'a le plus étonnée c'est qu'on nous montre grace à google earth l'immeuble où se cachait le forcené !!!! On va où ? Est-ce vraiment encore de l'information ? Et puis, il y a vraiment un surdosage, toutes les chaines ce midi en parlaient, moi, je n'ai besoin de connaître l'information qu'une fois, pas la peine qu'on me la rabâche ...

    Posté par vivement, 22 mars 2012 à 20:03 | | Répondre
  • mon avis

    J'ai suivi aussi en direct la chose, la seule image qu'il y ai, c'est la camionnette de police et des pompiers, a part ça on entend distinctement la fusillade, mais aucune image choc. Il est cependant vrai que les images de plus en plus violentes sont plus que présentent de nos jours ... Mais la société dans laquelle nous vivons et de plus en plus voyeuriste et la violence se vend trés bien ... A l'heure ou l'on censure tout et rien, c'est un peu un comble !

    Posté par le cigogneau, 23 mars 2012 à 19:29 | | Répondre
  • moi, ce qui me choque, c'est qu'on filme la tristesse des gens... les familles des victimes, les parents qui pleurent leurs enfants... les enterrements même...
    ça me fend le coeur, d'abord, et ensuite je trouve que c'est privé la tristesse, la douleur... je ne voudrais pas me retrouver à la une parce que mon bébé s'est fait tuer par un fou...

    Posté par ema, 24 mars 2012 à 08:34 | | Répondre
  • Vous n'êtes vraiment pas le seul ! J'ai décidé de ne plus regarder la télé, et surtout pas les journaux télévisés. Toute cette violence, ce voyeurisme, l'exagération dans tout, ..., ça me rendait malade. Je continue à m'informer en lisant et quand quelque chose m'intéresse vraiment, je vais voir plus loin sur le net, mais sûrement plus via des journaux qui de plus, ne sont même pas neutres et du coup, en profitent pour "informer" suivant leurs vues et non relater "simplement" les faits.

    Posté par Renée, 25 mars 2012 à 19:12 | | Répondre
  • le voyeurisme est vendeur et payeur, le respect, la pudeur et la compassion ne sont plus à la mode; On a l'air de vieux cons en disant ça mais les dérives et les récupérations manichéennes de toutes sortes sont malsaines et nullement informatrices ou pédagoques

    Posté par maevina, 26 mars 2012 à 00:18 | | Répondre
  • @Cristophe: Je me rappelle de la période d'émeutes en France ou pas mal de voitures avaient été brulées, j'ai appris plus tard que les américains pensaient que c'était la guerre civil en France. Distordre l'info est un bon concept pour manipuler les foules.

    @Vivement: J'ai pas grand chose à ajouter à ton com. Je suis totalement d'accord.

    @My son: Dis donc. Tu as fait des progrès en écriture. Ça fait plaisir. De plus, je suis aussi d'accord avec toi.

    @Ema: La tristesse est, normalement, de l'ordre de l'intime. Enfin je crois.

    @Renée: Je pense, qu'a la longue, je vais dégagé la télé. Étrangement, je ne suis pas encore prêt à ça. Vivement que j'en sois capable.

    @Mae: En vieillissant, je dis, vive les vieux cons.

    Posté par Thygo, 26 mars 2012 à 13:22 | | Répondre
Nouveau commentaire