Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 23/02/2020] --- GREAT NEWS: I'm back !

08 février 2012

Un temps à ne pas mettre un cycliste dehors, même couché.

Avant de rentrer dans le cœur du sujet de cette note,
j'ai pris une décision d'une importance capitale:

A partir de cette note, ami(e)s lecteurs et trices, je te tutoies.

Depuis que j'écris sur un blog, j'ai toujours cette indécision
de savoir comment je dois considérer mon lectorat.

Dois-je marquer une certaine déférence en te vouvoyant?
Dois-je te considérer comme un "proche" en vous tutoyant.

En plus de cinq années de prose incontournable,
je décide aujourd'hui, solennellement, qu'avec toutes les conneries
que j'écris sur ma vie, ici, tu me connais suffisamment
pour que je me permettasse de te tutoyer.

Et puis, en fait, ce blog est mon espace
et j'y fais bien ce que je veux.

Voilà pour la ligne éditorial du jour.

Pars pas. J'ai pas fini.

T'as vu?
Ces temps-ci, le temps?
Il fait froid hein?

Tout ça pour dire que le froid a vaincu le vélotafeur invertébré que je suis.

Je dois bien avouer que, depuis le début de la semaine,
je fais mes trajets avec mon arme de destruction massive: ma voiture.

 Trois raisons à cette déviance:

La première, le froid. Rouler à moins dix degrés,
je ne pense pas que cela soit ni raisonnable, ni agréable.

La deuxième: Si tu passes par là régulièrement,
tu dois savoir que je me suis mangé une calandre
mardi dernier et que la digestion se fait difficile.
Y'a un truc qu'est pas passé, mais je ne sais pas quoi.
Le goudron qu'allait avec, peut être?

La troisième: Ma pollueuse est vieille. Elle n'aime pas du tout le froid.
Alors, comme elle est encore vaillante et qu'elle me rend encore pas mal service,
je la fais tourner pour qu'elle ne tombe pas malade.
En ce moment, elle est comme moi:
elle a le squelette qui grince, mais elle fait le travail.

Voilà. Il fallait que je te l'avoue.
Mais me tape pas.
Promis je rentre dans le droit chemin bientôt.

Posté par Thygo à 08:48 - Vélotaf - Commentaires [ 5] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires sur Un temps à ne pas mettre un cycliste dehors, même couché.

  • Ah ! Merci je culpabilise moins ! Moi non pus je ne prends plus le vélo, j'ai trop froid ! Sur soi ça va encore si on se couvre bien mais je n'ai pas encore trouvé de solution quand à mes yeux qui pleurent quand il y a du vent froid !

    Posté par vivement, 08 février 2012 à 19:04 | | Répondre
  • ne culpabilise pas, moi, j'ai même pas sorti le vélo du garage... depuis... 20 ans! au moins!
    oh mon dieu... mon vélo a bien 25 ans... et les pneus sont d'origine!! j'ai un vélo de collection!?!
    à chaque rayon de soleil, j'ai envie de le sortir, de m'en occuper, c'est mon papa qui me l'a offert alors que j'annonçais mon redoublement de 3ème...!

    bref, je prends la voiture...!

    t'en fais bien plus pour cette planète que la plupart des gens!
    et ok pour le tutoiement... je crois que je ne t'ai jamais vouvoyé... si?

    Posté par ema, 08 février 2012 à 20:18 | | Répondre
  • @Vivement: Je ne crois pas qu'il y ait a culpabiliser de quoi que ce soit. En France nous avons le privilège de faire comme bon nous semble (même de rouler en quatre quatre en ville si on veut) et ça, c'est bien (Pas de rouler en quatre quatre hein). Pour les yeux qui pleurent c'est pas très compliqué, il faut se munir de lunettes plus couvrantes ou d'un masque de ski. Mais il faut être très motivé pour rouler par des moins dix.

    @Ema: Chacun fait bien comme il le souhaite. Je ne prône pas le vélo pour tout le monde et tout le monde ne peut pas utiliser le vélo au quotidien. La planète n'a, elle, pas besoin de nous pour vivre. Roooooh. Mais tu ne m'as même pas vouvoyé lors de nos premières rencontres. C'est que tu manquerais d'éducation jeune fille ?

    Posté par Thygo, 09 février 2012 à 08:38 | | Répondre
  • avec la neige, le vélo ce ne serait pas prudent de toutes façons

    Posté par maevina, 09 février 2012 à 14:12 | | Répondre
  • à thygo et Ema :

    Les lunettes couvrantes c'est bien mais comment on fait quand on porte des lunettes de vue ?Toi aussi tu portes des lunettes de vue il me semble, tu as des lunettes à mettre par dessus ou tu as des lunettes spéciales pour le vélo ? J'suis curieuse, hein ?

    @ ema : mon vélo aussi est une pièce de collection, je ne me souviens plus quand je l'ai eu vraiment mais si je ne m'abuse, il doit avoir au moins 27 ans !!! J'ai changé les pneus quand même !

    Posté par vivement, 09 février 2012 à 22:27 | | Répondre
Nouveau commentaire