Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 07/04/2021] --- Tout va bien, on coule normalement ---

08 janvier 2012

Depuis 2008, j'espère que tu t'approches de la perfection

Si vous en avez manqué un bout…

Tiens!!! Ça faisait bien longtemps que je ne vous
avais pas parlé de mon rasage au coupe chou.

J'ai découvert, aujourd'hui que canalblog filtre certains commentaires
en les considérant comme des spams.
Ainsi, ils n'apparaissent pas dans les notes.

Et donc, le dix huit juin deux mille onze, Ali m'a posté ceci:
Depuis 2008, j'espère que tu t'approches de la perfection?

Plutôt que de faire une réponse à un commentaire,
ça me donne l'occasion de faire un point sur cette pratique.

D'abords, si ça vous intéresse un peu, en cliquant là,
vous connaîtrez toute l'histoire.

coupeChoux

 

Ensuite, parlons un peu de moi.

Oui, je continue à me raser avec le dernier coupe chou que j'ai acheté,
fin deux mille neuf.

Ce rasoir est un vrai plaisir tant à regarder qu'a utiliser.
Je l'ai fait aiguiser une seule fois depuis que je l'ai.
Mon rémouleur préféré m'a demandé une vingtaine d'euros
pour faire du très bon travail.
(C'est, environ, le prix de huit lames super sophistiquées de chez giclette)

Je prends encore beaucoup de plaisir à me raser de la sorte.
Je ne me rase que deux trois fois dans la semaine.
Le coupe chou permet le rasage d'une barbe de trois jour sans travail préalable,
ce qui n'est pas possible pour moi avec un rasoir classique.

Est-ce que j'approche la perfection, puisque c'est la question posée au début?

Il y a deux choses très compliquer à intégrer pour se raser de la sorte.

D'abords il faut trouver l'outils qui va bien.

Tous les visages et toutes les barbes sont différentes.
Une barbe d'homme comme le mienne, ne peut être travaillée
avec le même coupe chou que pour une barbe d'adolescent pré-pubère,
que possède certaines personnes que l'on qualifie d'homme parce qu'ils ont passé un certain âge.

Ensuite, les gestes.
C'est un peu plus compliqué et ça demande pas mal de temps.

Alors, j'ai tout ça.
Ça me permet donc d'approcher la perfection de ce qu'on peut faire avec cette pratique.

Impossible de faire marche arrière de toute façon.

Posté par Thygo à 19:06 - Econologie - Commentaires [ 4] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires sur Depuis 2008, j'espère que tu t'approches de la perfection

  • ...

    Avec ma tondeuse nucléaire, nous sommes aux antipodes !

    Posté par Cristophe, 08 janvier 2012 à 21:13 | | Répondre
  • @Cristophe: C'est la diversité qui fait que la vie est intéressante.

    Posté par Thygo, 09 janvier 2012 à 08:50 | | Répondre
  • ouf! tiens un problème que je n'ai pas !

    Posté par maevina, 09 janvier 2012 à 14:15 | | Répondre
  • Là, j'ai envie de répondre à maeviena !
    Moi, j'aimerais bien échanger un problème féminin contre le rasage, je trouve ça tout de même plus cool d'avoir à se raser même tous les jours plutôt que nos trucs qui reviennent tous les mois, non ? Quand tu n'as pas envie de te raser tu peux ne pas le faire, là est l'avantage! hé!, hé!, hé! Pis ça doit être top d'avoir un coupe chou !

    Posté par vivement, 09 janvier 2012 à 18:30 | | Répondre
Nouveau commentaire