Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 07/04/2021] --- Tout va bien, on coule normalement ---

15 décembre 2011

Que faire avec Madame Frédo, des rideaux et de la mousse

Un jour, poulette (oui. encore elle) voulait des rideaux pour sa nouvelle chambre.

Ni une, ni deux nous partons, poulette et moi, acheter de jolis rideaux tout gris.

Evidemment, la taille de nos rideaux n'était pas la bonne.

Pas de panique.
Nous faisons appelle à Super Madame Fredo.
Des ciseaux, une machine à coudre,
un peu de savoir faire et voilà les rideaux à la bonne taille.

Bon, mais. C'est quand même moi qui les ai posé hein!
De façon plus que magistral d'ailleurs.

Résumons: Vous prenez un morceau de tissu,
vous le coupez et qu'est ce qui se passe?

Ben ça fait des chutes.
C'est quand même dommage de jeter un si beau tissu.

Heureusement. Super Madame Fredo
(Ben oui. En ce moment je m'entends bien
avec alors je lui file des superlatifs)
est là.

Tout à coup, voilà que son joli minois devient tout blanc.
Les yeux révulsés, sont corps est pris de
tremblements totalement incontrôlés.

Je vous passe le petit filet de bave qui perle à
la commissure de ses si tendres lèvres du haut
pour ne pas lui porter préjudice.

Il est vrai que, quand on est pas habitué, la situation peut faire peur.
La première fois, j'ai paniqué et j'ai appelé
le SAMU qui s'est déplacé pour rien.

Super Madame Fredo est dans cet état lorsqu'elle se met à réfléchir
et surtout quand ça abouti sur une hypothétique idée.

Une demi heure plus tard, lorsqu'elle a eu repris apparence humaine, elle m'a dit:
(Tiens. C'est pas souvent; j'ouvre les guillemets tu les refermeras en sortant)
"Et si je faisais des p'tits coussins avec les chutes
des rideaux pour la chambre de poulette ?"

Si tôt dit, si tôt fais.
Les enveloppes cousues, il ne manquait plus que la garniture.

Nous aurions pu, bêtement acheter des flocons de mousse dans
un magasin prévu à cet effet, mais je suis toujours réticent
à sortir Madame Frédo de la cave
(C'est là ou elle est la moins dangereuse et puis elle s'est assez vite
habituée aux chaines et à l'obscurité.
Tant que je lui passe du Mozart elle reste tranquille)
.

J'ai toujours un peur qu'elle ne prenne une crise
au beau milieu du magasin ou en pleine ville.
Vous vous rendez compte du nombre de possibilités
d'avoir une naissance d'idée en dehors d'un milieu confiné.
C'est qu'elle pourrait mordre des instit' ou même des enfants.
Une fois, elle en a dévoré un en un rien de temps.
Même si celui là était étranger, ça fout la trouille quand même.

Non. Je ne peux me résoudre a prendre un tels risques.
Et puis, ça coûte chère la mousse.

Je me suis donc rabattu sur le net.
Sur mon site d'échange préféré: LyonFreeCycle.

J'ai juste demandé si quelqu'un n'avait pas des flocons
de mousse ou quelque chose dans le genre et hop:
Une personne me propose le restant d'un pouf d'enfant.
Je vais chercher le précieux butin, un soir de semaine, en vélo couché.

 enveloppe

Les plus perspicaces d'entre vous me diront que
nous ne sommes pas en présence de flocons de mousse.
Ce à quoi je ne répondrais rien parce que je n'ai pas que ça à faire.

Du temps. Des ciseaux.

flocons

Magiiiiiiiiie.
Les voilà les flocons.

Pour l'occasion j'ai sorti Madame Frédo de la cave pour
qu'elle puisse me donner un coup de main.
Elle était toute contente.
Je le sais, elle remuait ma queue.

Puis. A quelques temps de là:

Coussins

Trois beaux coussins pour trois fois rien.

Avant de vous laissez reprendre le cours de votre petite vie sans intérêt,
je tiens à préciser qu'aucun animal n'a été maltraité tout au long de cette note.
Il ne s'agit que d'humain et rien que de l'humain (de sexe femelle en l'occurence).

Posté par Thygo à 07:30 - Le fil de l'eau - Commentaires [ 5] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires sur Que faire avec Madame Frédo, des rideaux et de la mousse

  • ...

    Si on ne regardait que les photos sans lire le texte, on pourrait se croire sur un blog féminin.

    Posté par Cristophe, 15 décembre 2011 à 22:14 | | Répondre
  • ...

    Rien à voir avec la choucroute (ni avec la mousse, le chien ou les convulsions) mais...
    T'es couillon Thygo, maintenant je regarde ma butternut avec un oeil semi-soupconneux, semi-admiratif !!!
    O_o'

    Posté par Mariette, 16 décembre 2011 à 01:14 | | Répondre
  • @Cristophe: J'ai un côté féminin très développé. Si si (Impératrice)

    @Mariette: Et c'est là que le doute t'habite )

    Posté par Thygo, 17 décembre 2011 à 11:51 | | Répondre
  • C'est pas pour critiquer, hein, mais je trouve que tu n'as pas coupé les morceaux assez petits.Ca fait des bosses et ce ne doit pas être très confortable. Je pense que si madame Fredo s'en était chargé, ça aurait peut-être été mieux fini. J'dis ça, j'dis rien.

    Posté par cocolharicot, 24 décembre 2011 à 22:47 | | Répondre
  • @Cocolharicot: Ben moi, j'ai quand même bien l'impression que tu critiques. Pour ta gouverne, nous avons découpé les morceaux tous les deux. Et puis avec le temps les morceaux se sont tassés. L'effet de bosses n'existe pratiquement plus. Nan mais quelle langue de vipère celle-là.

    Posté par Thygo, 25 décembre 2011 à 11:56 | | Répondre
Nouveau commentaire