Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 23/02/2020] --- GREAT NEWS: I'm back !

09 mai 2007

Faire des yaourts, c'est pas du gâteau. La recette

Si vous en avez manquez un bout...

Comme promis ici, voici la recette des yaourts maison.

Dans cette note, je vous explique ce que, moi,
j'ai utilisé et comment j'ai procédé.

Il faut au moins huit pots.
Si possible avec un couvercle pour les mettre au frigo.
Pour moi, ce sont des petits pots de moutarde.
(pour ça, il faut prévoir de faire des salades
tous les jours pendant dix ans,
pour écouler le stock de moutarde engendré par l'achat).

Un litre de lait demi écrémé UHT.
Un yaourt nature.
Du lait en poudre.
De l'huile essentielle de citron
(sur les neuf yaourts que j'ai faits, cinq sont au citron).
Une cocotte minute.

Le truc, pour faire des yaourts,
c'est de faire bosser les ferments lactiques contenu dans le yaourt nature,
à une température entre 37°C et 50°C. Idéalement c'est 45°C.

Je commence par séparer mon lait en deux.
Un litre divisé par deux, ça fait ???
Vous ne faites pas d'effort quand même.

Donc, je fais bouillir un demi-litre de lait.
Pendant ce temps, je mets un fond d'eau dans ma cocotte minute.
Je la ferme (la cocotte, pas ma gu....).
Je la laisse monter en pression, pendant que je fini mon mélange.

Dans un saladier, je mélange le yaourt nature,
le restant du lait et la valeur d'un pot de lait en poudre.
Je récupère mon lait bouilli et je l'incorpore au contenu de mon saladier.

J'ai chargé quatre premiers pots.
J'ai mis une petite cuillère à café d'huile essentielle de citron,
dans le restant du saladier et ai chargé les cinq derniers pots.

Normalement, j'aurais du ne faire que huit pots,
mais j'ai pas dû assez charger les yaourts.

Sans perdre de temps, j'ai ouvert la cocotte.
J'ai vidé l'eau.
J'ai posé les pots dans la cocotte.
J'ai fermé la cocotte.

Pour qu'elle garde un peu plus la chaleur,
je l'ai glissé dans le four, sans l'allumer bien sûr.
C'est juste pour que la cocotte soit dans un endroit confiné
et puisse garder la chaleur un peu plus longtemps.

Et là, on laisse faire le temps.
Il faut, au moins cinq heures, sans bouger la cocotte.
Tout doit rester immobile.

Au bout de ces cinq heures, on ouvre la cocotte.
On regarde le résultat avec émotion.
On verse une petite larme.
On bouche les pots.
On met ça au frigo au moins une heure avant de consommer.

Voilà. C'est tout.

Ce premier essai n'est pas parfait.
Mes yaourts manquent un tout petit peu de consistance,
et les yaourts au citron sont un peu acides.
J'ai dû trop forcer sur les huiles essentielles,
ou, peut-être, manquent-ils juste de fraicheur.
Ils n'avaient pas eu le temps de se reposer plus d'une heure au frigo.

Tout ça n'est que réglages, mais ça marche.

Conclusion: Je n’ai pas eu besoin d'une yaourtière à 60€
(j'ai regardé les prix chez Darty et Boulanger).
J'ai neuf yaourts pour environ 1€.
Je n'ai pas à me débarrasser du carton d'emballage
de mes huit yaourts du commerce
et de leur pot, qui n'est pas recyclable car souillé .

Je sais, je suis un peu casse bonbon avec mon écologie (je n’aime pas ce mot),
Mais c'est le dada du moment.

Alors, subissez mes propos, mais surtout, agissez.

La suite ici...

Posté par Thygo à 07:27 - Econologie - Commentaires [ 10] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires sur Faire des yaourts, c'est pas du gâteau. La recette

  • Non moi je ne te trouve pas casse bonbons du tout.
    C'est écolo et économique donc que demande le peuple ?!!!

    Posté par Crudité, 02 décembre 2007 à 19:30 | | Répondre
  • encore moins de dechets

    je fais moi aussi mes yaourths mais je n´utilise qu´une bouteille de lait bio(achetee au magasin bio dans une bouteiile en verre consignee qui retourne donc au magasin)et un yaourth bio (achete lui aussi au magasin bio dans un pot en verre consigne lui aussi).
    Donc je me retrouve 5 a 6 heures plus tard avec 6 yaourths bio pour environ 1,20 € et zero dechet!!!
    il ne me reste plus qu´a nettoyer la bouteille et le pot avec du produit vaisselle raffa et a les essuyer avec un krama ! et voila 4 gestes pour la planete(et c´etait meme pas dur) et 6 bons yaourths qui m´attendent au frigo !

    Posté par emmanuelle, 05 décembre 2007 à 11:00 | | Répondre
  • Crudité (j'aime bien ton pseudo): à la maison nous conssommons pas mal de yaourt. La yaourtière m' amené la simplicité et le gain de temps. C'est pas plus ni moins écolo que la cocotte, mais ça amène une simplicité sans non.

    Emmanuelle: Là c'est pointu de chez pointu. A la base je ne fait pas mes yaourts pour l'écologie (encore que le principe ma plaise). C'est vrai que moi, j'ai une tetrabrik à recycler et un pot de yaourt en plastique à jeter. Pour le pot de yaourt, je pourrais ensemancer avec un yaourt de ma production, mais il ne m'en reste jamais.

    Posté par Thygo, 05 décembre 2007 à 11:19 | | Répondre
  • Exact j'ai vu quelqu'un faire la recette à la télé, on peut supprimer ces ingrédients par contre si on veut : Du lait en poudre,
    De l'huile essentielle de citron

    Posté par dave, 01 juin 2008 à 20:33 | | Répondre
  • Et sans cocotte?!

    Bonjour,
    Vos conseils sont vraiment super!
    Mais le hic pour cette recette c'est que je n'ai pas de cocotte! Est-ce que je peux faire chauffer de l'eau dans une casserole puis mettre un couvercle et au chaud?
    Merci

    Posté par Nola, 27 novembre 2008 à 22:37 | | Répondre
  • L'intérêt d'utiliser une cocotte, c'est qu'elle garde le chaud assez longtemps. Le principe de la cuisson du yaourt étant d'être garder à une température avoisinant les 37 à 45 degrés pendant quelques heures.
    Toutefois, aujourd'hui, je n'utilise plus cette technique. J'ai fini par investir dans une yaourtière. Comme je fais encore beaucoup de yaourts par semaine, c'est un moyen bien moins contraignant et plus rapide.
    Bon courage dans votre découverte du yaourt maison.

    Posté par Thygo, 28 novembre 2008 à 05:03 | | Répondre
  • tant qu'à mettre la cocotte au four, pourquoi ne pas faire les yaourts directement dans le four ? C'est encore plus simple.
    Il suffit de faire chauffer le four à très basse température (au minimum), pour avoir la température adéquate. On peut prendre un thermomètre et contrôler.

    Posté par la petitepoele, 15 octobre 2012 à 14:57 | | Répondre
  • @PetitePoele: C'est ce que j'ai fait dernièrement. J'explique tout ça ici: http://thygo.canalblog.com/archives/2012/10/11/25305965.html. En fait, je n'y avait pas pensé sur le coup.

    @LightMan: Merci. Aujourd'hui, c'est yaourtière. C'est quand même ce qui demande le moins de travail au quotidien.

    @Loutre: Je ne mets plus de lait en poudre. Les yaourts en yaourtière sont assez ferme sans.

    Posté par Thygo, 15 octobre 2012 à 15:08 | | Répondre
  • Sympa cette note, aussi bien que le style qui m'a bien fait rire ! Bonne continuation ! Pour les yaourts, sans yaourtrière, ça me semble prérilleux

    Posté par Lightman, 30 mai 2007 à 16:51 | | Répondre
  • merci ! je tente aujourd'hui alors !
    je file acheter du lait en poudre (d'abord...)

    Posté par LOutre, 12 juin 2007 à 11:18 | | Répondre
Nouveau commentaire