Le fil de l'eau

Ma vie bascule doucement vers une vie plus ésotérique. Je vous en parle entre autres sujets plus inintéressants les uns que les autres. Et surtout, mettez-y votre grain de sel. Pour retenir l'adresse de ce site http://www.le-fil-de-l-eau.fr

ÉDITION SPÉCIALE [maj 07/04/2021] --- Tout va bien, on coule normalement ---

07 mars 2007

Histoire dingue d'un vélotafeur

Petit histoire tirée d'un forum qui montre bien que parfois, y'a les élastiques qui pètent.


(pour les lyonnais...)

Hier soir, remontée de la rue de Gerland tranquille peinard (25 km/h avec un léger vent dans le dos donc autant dire feignant ca ne me dérange pas) quand j'avise un VSAB des pompiers qui débouche d'une rue latérale, sirène et gyro en marche.
Je pile pour le laisser passer, descends 2 vitesses et essaie de lui emboîter le train comme je fais d'habitude (en aspi).
Il me largue un peu mais au bout de 300 mètres je le recolle (je suis alors à 42/43 km/h compteur).

Et là j'ai réussi à ne plus le lâcher: donc passage de Jean Macé à 35 à l'heure, à contresens (moi à 1 m derrière le camion) en faisant piler toute l'avenue Berthelot (raah lovely), et ensuite une partie de Jean Jaurès (jusqu'à la rue de l'université où je l'ai lâché car il tournait à gauche) jusqu'à 55 km/h en pointe, la voie de gauche rien que pour nous et en prime un pompier debout dans le camion et mort de rire en me voyant.

Donc totalement interdit, fou, débile mais qu'est-ce que c'était bon

Posté par Thygo à 08:12 - Vélotaf - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires sur Histoire dingue d'un vélotafeur

Nouveau commentaire